REIMS QI GONG, Tai Chi Chuan
    SOMMAIRE  |  COURS  |  STAGES |  TEXTES ANCIENS | 
 |  LECTURES DIRIGEES  |  GLOSSAIRE


Le Taiji Quan, qu'on écrit aussi Tai Chi Chuan, est certes un art martial (Quan Shu), mais c'est aussi une pratique s'inscrivant dans la tradition du Yang Sheng (Yang Sheng au sens large) à forte connotation philosophique. Les premières traces historiquement établies apparaissent à la fin de la dynastie Ming (1368-1644) avec Chen Wangting. En réalité, le Yang Sheng relève d'un courant spirituel, d'une mouvance intellectuelle, d'une tradition plurimillénaire qui s'est perpétuée et développée depuis l'époque préimpériale des Royaumes combattants. Yang Sheng est un des termes utilisés pour désigner l'ensemble des pratiques corporelles et mentales visant à réaliser les potentialités de l'être humain, à réaliser sa propre nature (Xing) conférée (Ming) par le Ciel (Tian), à l'image du nageur ou du chasseur de cigales du Liezi ou encore du passeur, du charpentier ou du cuisinier du Zhuangzi
Ainsi, la pratique, l'entraînement au Tai Ji Quan proprement dit, s'articule sur la mise en application constante de principes simples, se déclinant en modalités multiples, dont un bon nombre s'applique aussi au Qi Gong.
Le coeur de la pratique se caractérise par l'exercice léger mais permanent de l'attention sur soi, sur l'exercice du Yi juste, sur les sensations, sur les postures et détails de la forme, les transitions, l'équilibre et la fluidité...
Un point souvent mis en avant par les médias, concerne les aspects bénéfiques susceptibles de se dégager d'une pratique assidue au niveau de la santé, notamment auprès des pratiquants souffrant de douleurs chroniques et de fibromyalgie. Ce point évidemment important pour les personnes souffrantes ne constitue en fait qu'un aspect corollaire d'une pratique évidemment adaptée du Taichi d'au moins deux séances par semaine.
Il faut enfin mentionner qu'il existe différents styles de Taiji Quan : Chen, Yang, Wu, Sun, Li, Wù,... et autant d'ecoles differentes développant des variantes d'interprétation des textes et de pratiques, poursuivant chacune des objectifs différents (Yang Sheng versus Quan Shu par exemple...).
L'apprentissage du Tai Ji Quan passe dans tous les cas par un long et patient entraînement consistant à terme (une fois la forme mémorisée et fluide, le niveau élémentaire), à cultiver sa sentience, à la lumière des principes du Yang Sheng (au sens large) et à mettre progressivement en place le non-agir dans sa pratique, à revisiter sans cesse les détails essentiels de la forme favorisant la fluidité et l'équilibre et partant, le Wu Wei.

Comprendre la forme, c'est être capable de reproduire le processus même par lequel le corps sensible accomplit la forme, naturellement, c'est à dire dans le domaine du Ciel, dans le non-agir (Wu Wei).

Les "mains collantes", le Tui Shou, visent à cultiver la sentience, les sensations fines (vide, plein, centre, équilibre,...), et à élargir en les approfondissant les capacités de perception...


Taiji Quan style Chen - la forme
Forme longue - Chen Zhenglei








Chen Zhenglei - Forme 18








Chen Zhenglei - Xin Jia Bao Chui








Illustration - entraînement - Zhang Dongwu


Taiji Quan style Yang - la forme

Wudang Taiji Quan:



Comprendre la forme, c'est être capable de reproduire le processus même par lequel le corps sensible accomplit la forme, naturellement, c'est à dire dans le domaine du Ciel, dans le non-agir.


Tui Shou - les mains collantes

Mains collantes:




Au-delà des légendes relatives à son origine, le Taiji Quan est sans aucun doute un art martial (Quan Shu) ; il a vraisemblablement été mis au point et finalisé au XVIIème siècle, mais c'est aussi selon la charge d'âme de ses fondateurs, parfaitement à jour du contenu des enseignements ancestraux du Dao (Dao Jiao), une pratique à caractère philosophique : le Taiji Quan s'est élaboré et théorisé à partir des connaissances et des pratiques corporelles de la cour intérieure dans la tradition plurimillénaire du Yang Sheng (compris au sens large), qui regroupe l'ensemble des disciplines et des pratiques développées pour nourrir ce qui naît (ou, de façon plus précise, ce qui jaillit de la vie)...
De manière significative le Taiji Quan fait davantage appel à l'équilibre et plus généralement, sa pratique est plus exigente physiquement que celle du Qi Gong.
Le Taiji Quan constitue une pratique idéale, un terrain d'entraînement très riche pour mettre en place petit à petit (2ème et éventuellement 3ème niveau) le non-agir (notion mise en avant au sein du club).







Approche pédagogique proposée et cadre général proposé au club :
S'engager au préalable à suivre régulièrement au moins deux séances par semaine afin d'apprendre rapidement les postures de base et les mouvements de la forme, afin d'approfondir dès que possible les transitions, postures, et la mise en application des principes, de la centralité, l'exercice du Yi juste,.., le coeur de la pratique.
Participer enfin à un ou deux ateliers/stages durant l'année.



Avertissement aux débutants : Si on veut bien prendre en compte la dimension Yang Sheng, essentielle à nos yeux, le Taichi Chuan n'est évidemment ni un sport, ni une gymnastique douce : il ne s'agit pas simplement d'enchainer des mouvements lents. Par ailleurs, détente et bien-être ne sont éventuellement que des effets corollaires, secondaires d'une pratique bien conduite.
Le TAI CHI CHUAN exige cependant un engagement, un investissement substantiel au niveau quantitatif et une attention soutenue au moindre geste. C'est pourquoi nous recommandons vivement au minimum deux séances de pratique par semaine. Faute de quoi, le débutant est vite depassé voire perdu lors de l'exécution de la forme, l'enchaînement qui synthétise les principes essentiels du Taiji Quan mis en oeuvre à l'entraibement et permet d'évaluer les progrès effectués. Enfin, une base de Qi Gong est conseillée pour débuter le TAICHI.




La pratique du TAI CHI CHUAN - Le YANGSHENG- Cliquer ici

Cours de TAI CHI CHUAN proposés au club - Cliquer ici

Stages de TAI CHI CHUAN proposés au club - Cliquer ici

Applications martiales du TAI CHI CHUAN - Cliquer ici

Quelques effets bénéfiques de la pratique du Tai Chi Chuan - Cliquer ici



facebook

03 26 83 87 27


  




































Fibromyalgie

Taichi Chuan Yang Taiji Quan style Yang Taiji Qi Gong de Reims>