REIMS QI GONG, Club de Qi Gong
    SOMMAIRE  |  COURS  |  STAGES |  ASPECTS THEORIQUES | 
 |  TEXTES ANCIENS  | 
Les Huit Pièces de Brocart - Ba Duan Jin

La gestuelle décrite ici du Ba Duan Jin est une forme ancienne. Cette forme est différente de la forme simplifiée, soit-disant "officielle", proposée par la Chine depuis 2002 en occident sous le vocable de Qi Gong Santé, de la gymnastique, pour entrer dans le cadre des plans nationaux Sport Santé Bien Etre. Il s'agit par contraste d'une forme proche de la tradition, dont la compréhension est riche d'indications utiles pour appréhender l'objet et le sens du Yang Sheng (pris au sens large). Chaque mouvement de la forme en question ici contient en effet une dimension didactique qui finit par se révèler avec la pratique. Pour vraiment comprendre la forme, il faut en effet s'attacher à saisir, comme toujours, ce qu'il y a derrière les détails apparemment anodins le plus souvent artificiellement gommés dans la forme simplifiée...

La gestuelle

Soulever le ciel pour régulariser et harmoniser le triple réchauffeur


Liang Shou Tuo Tian Li San Jiao
(Deux mains soutenir ciel Triple Réchauffeur)

Pour ouvrir, écarter le pied gauche de la même largeur que les épaules. En inspirant lever lentement les bras latéralement jusqu'au-dessus de la tête, croiser les mains, tourner les paumes vers le ciel et lever les talons en étirant le corps au maximum. Le regard suit le dos des mains. Descendre ensuite les mains latéralement jusqu'au bas-ventre en expirant. Remonter les mains en inspirant jusqu'à la poitrine paumes dirigées vers le haut. Inverser les paumes vers le bas et descendre les mains en expirant, en fléchissant les genoux et en visualisant la descente de l'énergie dans la colonne vertébrale, étage par étage, jusqu'au sacrum puis dans les os des jambes jusqu'aux pieds. Exécuter le mouvement huit fois. A la fin, rentrer le pied gauche et ramener les bras et les mains le long des cuisses.
En mobilisant le Qi, ce mouvement sert à réguler le Triple Réchauffeur. En montant les mains on étire la cage thoracique ce qui aide à libérer les poumons et à combattre la fatigue. L'étirement dorsal soulage les contractures du dos et aide à la correction de l'alignement du dos.


Tirer à l'arc sur un aigle


Zuo You Wan Gong She Da Dioa
			(Gauche droite bander arc viser grand aigle)

Adopter la position du cavalier en écartant le pied gauche en élevant les deux bras devant la poitrine, mains au niveau des clavicules, descendre les bras latéralement. Le tronc est droit et les fessiers sont rentrés. Les bras se croisent ensuite devant le Dan Tian en inspirant puis montent au niveau de la poitrine dans le geste de bander l'arc. Le bras s'allonge lentement horizontalement, index redressé au maximum, pouce en extension, les autres doigts repliés. L'autre bras, plié, tire horizontalement vers l'arrière, au niveau de l'épaule. Le poing est fermé sur la corde de l'arc, paume dirigée vers la poitrine. Le regard se porte au loin au-delà du pouce et de l'index tendus dans un temps d'expiration. L'inspiration s'effectue dans un temps de relâchement après avoir décoché la flèche, les bras, relâchés, s'écartent puis descendent avant de se croiser de nouveau devant le Dan Tian, afin de tirer à l'arc de l'autre côté. Exécuter le geste huit fois. A la fin, rentrer la jambe gauche et ramener les deux mains le long des cuisses.
Exécutér ce mouvement, le corps relâché et le tronc droit, tonifie l'énergie du Rein ainsi que le méridien Dai Mai (ceinture) qui passe par Ming Men (niveau du nombril). Les mouvements des bras, l'index tendu, tendent à tonifier les méridiens du Poumon et du Gros Intestin. Cette technique a aussi pour effet d'améliorer la respiration et les fonctions circulatoires. Enfin, cet exercice est réputé lutter contre la constipation et la fatigue et sert à améliorer la résistance aux infections. Il est recommandé en cas de frilosité, de difficulté à retenir ses urines et en cas de rhumatisme.


Soulever le ciel avec un bras pour régulariser la Rate


Tiao Li Pi Wei Bi Dan Ju
			(Réguler rate estomac bras seul monter)

Après avoir écarté lé pied gauche, élever la main droite au-dessus de la tête sans tendre le bras (arrondi), paume vers le haut, pouce en avant, les autres doigts dirigés vers la gauche. Dans le même temps, la main gauche descend sur le côté coude légèrement écarté, main tournée vers la droite, paume vers le bas, légérement en arrière. Les yeux se portent sur la main droite. Les bras descendent devant la poitrine (inspiration), avant-bras verticaux. La position s'inverse lentement pendant l'expiration. Le regard suit la main qui monte. Quand les mains croisent, les genoux fléchissent légèrement. Les jambes s'allongent pendant l'expiration. Ce mouvement sert à réguler la Rate.


Regarder vers l'arrière pour chasser les maladies chroniques


Wu Lao Qi Shang Xiang Han Qiao

Monter les mains au niveau de la taille, paumes vers le ciel, glisser latéralement, de chaque côté, le bout des doigts le long du méridien de ceinture, puis avancer le pied gauche en diagonale en maintenant le poids sur la jambe arrière. Les deux mains décrivent une courbe semi-circulaire de l'arrière vers l'avant et vers le haut, paumes vers le ciel, alors que s'opère un transfert de poids vers l'avant. Les deux bras se retrouvent ainsi étendus au niveau et en avant du visage, croisés au niveau des poignets (main gauche au-dessous). Transférer ensuite le poids vers l'arrière en gardant les poignets croisées devant la poitrine. Les mains se séparent alors que le poids du corps est de nouveau transféré vers l'avant, le coude gauche monté (avant-bras horizontal), alors que le bras droit s'étend vers l'arrière (Kai-He en dispersion) parallèlement à la jambe arrière qui est désormais tendue, le temps d'une expiration. Dans cette posture, le regard se porte alors sur le dos de la main droite en légère extension le temps d'une inspiration. Déclenché au niveau de la hanche, le mouvement du bras droit (primitivement en arrière) décrit, dans le Wu Wei (on fait précisément ici face à une difficulté particulière d'application du non-agir), une courbe arrondie vers l'avant et vers le haut pour rejoindre le bras gauche qui s'est dans le même temps étendu, paume vers le ciel, au niveau du poignet. Ainsi, les paumes sont toutes deux dirigées vers le haut dans la même position que tout à l'heure. Cette séquence de base est alors répétée huit fois et exécutée des deux côtés.
Le mouvement permet au corps d'écarter les troubles psycho-somatiques. Cette technique sert en particulier à l'alignement correct de la zone cervicale, au renforcement de la musculature cervicale et à la prévention des problèmes de cette zone ainsi qu'au renforcement de la circulation cérébrale. Elle est réputée bénéfique pour les sujets souffrant d’hypertension ou ayant subi une attaque cérébrale.


Se pencher en avant pour apaiser le feu du Cœur


Yao Ta Bai Tun Qu Xin Kuo
			(Tourner tête remuer fesses éliminer coeur feu)

Ecarter le pied gauche pour adopter la position du cavalier, élever en même temps les bras, les écarter latéralement avant de les positionner au niveau de la taille. Pencher le corps en avant. Faire pivoter le tronc sur le côté gauche puis redresser le buste verticalement en position de fente avant, jambe droite (arrière) tendue. Descendre le tronc sur la cuisse gauche et pivoter le tronc en sens inverse, redresser le buste dans la position du cavalier. Faire ensuite le même mouvement à droite (symétrique). Ce mouvement est exécuté huit fois.
Le “Feu du Cœur" est un symptôme dû à un “vide de rein” dont les symptômes sont l’agitation, le stress, la précipitation, les désordres émotionnels, l'insomnie. Cette technique sert à calmer dans les cas correspondants d'agitation, d'anxiété, d'angoisse, d'irritabilité, d'insomnie ou de sommeil perturbé et agité par des rêves, de palpitations, de chaleur dans la paume des mains ou la plante des pieds, de bouffées de chaleur, de soif et de goût amer dans la bouche.



Se pencher en avant pour renforcer les reins


Liang Shou Pan Zu Gu Shen Yao

Après avoir écarté lé pied gauche, monter les mains en les croisant devant la poitrine, étendre les bras parallèlement en orientant les paumes vers le haut en inspirant, se pencher en avant en expirant, en amenant les mains devant les orteils. Décrire avec les doigts un demi cercle à l'extérieur de chaque pied entre les orteils et le talon. Remonter les paumes sur la face postérieure de la jambe et placer les paumes sur les lombes en inspirant vers l'arrière. Redescendre les paumes jusqu'au talon en expirant. Redresser le buste bras tendus, paumes vers le haut et recommencer l'exercice huit fois.
Pratiquée avec une visualisation appropriée, cette technique a pour but de faire circuler l’énergie vitale, de renforcer l’axe cérébro-spinal, de favoriser la régulation du système nerveux. Elle est est également réputée aider la mémoire et améliorer la concentration et tend à améliorer la qualité du sommeil. En étirant les muscles des lombaires et de la taille, cette technique permet de fortifier les reins et d'améliorer les fonctions rénales et surrénales.


Augmenter la force en serrant les poings


Zuan Quan Nu Mu Zong Qi Li

Adopter la position du cavalier poings serrés sur les hanches, donner un coup de poing (tsuki en karate) avec le bras droit devant soi (rotation du poignet vers l'intérieur en expirant. Effectuer une rotation du poignet vers l'extérieur main ouverte et ramener le poing sur la hanche. Faire la même chose avec le bras gauche. Frapper ensuite de manière analogue dans le plan frontal (latéralement) avec le bras droit en regardant à droite, puis avec le bras gauche en regardant à gauche, puis avec les deux bras dans le plan frontal, à droite et à gauche. Dans cet exercice, les poignets et avant-bras sont tendus, mais les bras sont relâchés. Revenir à la position initiale. Par l' action sur les yeux et les muscles, on agit sur le Qi du foie. On amène ainsi en cours d'exercice l’énergie en surface pour lui permettre de renforcer l’énergie des muscles. Mise en oeuvre avec une visualisation adéquate, cette technique vise à renforcer les muscles et à stimuler le cortex cérébral et le système nerveux végétatif.




Secouer le corps pour éliminer les maladies


Ecarter le pied gauche et porter dans un mouvement circulaire les deux paumes dans le dos, au niveau des reins. Monter sur la pointe des pieds en inspirant lentement et profondément. Expirer soudainement en retombant lourdement sur les talons, huit fois.



L'exercice du Yi

Les indications dans une visée thérapeutique ou de préservation de la santé - Cliquer ici

Prochain stage - Pour comprendre la forme au-delà de la gestuelle du Ba Duan Jin - Cliquer ici
  



Comprendre la forme de base

03 26 83 87 27





















nbsp; Club de Qi Gong de Reims    nbsp; Club de Qi Gong de Tinqueux